Prix Oliver-Jones : Le festival international présente ses quatre candidats !

Prix Oliver-Jones le 26 juin à l'Astral
Le festival international présente ses quatre candidats !

Mardi 18 juin 2019 - À partir de 19h le mercredi 26 juin, aura lieu le concours pour remettre le premier Prix Oliver-Jones de l’histoire du festival. Animée par Stanley Péan, cette soirée verra se succéder les prestations de quatre jeunes étudiant.es musiciens et musiciennes : Théophile Abellard, Thania Veilleux Gomez, Corey Thomas et Jacob Do. Ils performeront chacun trois morceaux devant public sur la scène de l’Astral (entrée libre) dans le format de leur choix (de solo à quintet). Le jury, composé de Cécile Peterson, Jim Doxas, Rafael Zaldivar et Pierre-Jean Lavigne (Stingray) évaluera leur performance et déterminera le gagnant en fin de soirée. Stingray est fier de s’associer au Prix Oliver Jones et remettra pour l’occasion le Prix Étoiles Stingray de 5000 $ au jeune musicien qui sera proclamé grand gagnant !
 
Depuis sa création, le Festival International de Jazz de Montréal présenté par TD en collaboration avec Rio Tintocrée un nouveau prix à l’occasion de ses éditions anniversaires. Le 40e anniversaire ne fait pas exception avec la création du prix Oliver-Jones, en l’honneur de cette figure mythique du jazz Montréalais. Natif du quartier la Petite Bourgogne, ce géant du piano a laissé une marque indélébile dans l’histoire du festival de jazz.
 
Le prix Oliver-Jones : Une histoire de reconnaissance et de transmission 
 
Quand le Festival a été approché par deux des plus proches collaborateurs d’Oliver Jones pour créer un prix à son nom, il était important que celui-ci reflète en premier lieu son dévouement pour la jeunesse. Tout au long de sa carrière, Oliver Jones n’a jamais compté ses heures auprès des jeunes musiciens pour les conseiller et les écouter. Par ailleurs, celui-ci apparaît aujourd’hui comme un modèle de réussite pour les communautés afro-descendantes montréalaises, et une source d’inspiration pour l’ensemble des communautés culturelles au Canada.
 
Ce lien et cette histoire sont les raisons pour lesquelles le prix Oliver-Jones prend la forme d’un concours organisé dans le cadre du Festival. Ce concours est destiné aux jeunes musiciens et musiciennes de niveau universitaire se considérant issus des minorités visibles ou des communautés autochtones.
  
En plus du Prix Étoiles Stingray de 5 000 $, le lauréat recevra une invitation du Festival pour performer sur une de ses scènes l’année suivante.
 
À propos des Prix Étoiles Stingray
Ce programme vise à découvrir, à stimuler et à promouvoir les jeunes talents musicaux canadiens. Depuis 15 ans, Stingray aura remis plus d’un million de dollars et plus de 1000 bourses à des artistes de divers horizons musicaux.  
 

Place aux candidats !
 
Corey Thomas

Né à Gesgapegiag, Corey Thomas est un artiste de la première nation mi'gmaq. Sa musique vise à réunir passé et présent pour créer un son englobant les traditions de la musique jazz de manière accessible pour le public contemporain. Son ensemble Backwater Township a donné vie au projet Jazz Nations, qui a pour objectif principal de déclencher une résurgence de la présence des Premières Nations dans le jazz.

Corey a obtenu un baccalauréat des arts de l'Université St. Thomas et, plus récemment, un baccalauréat spécialisé en études de jazz. Corey a récemment collaboré avec son groupe Backwater Township et a créé un disque éponyme qui vaut le détour. Vous pourrez voir Corey Thomas jouer plus tard cette année à Fort Urbaine et Présence Autochtone cet été.
 

Theophile Abellard

Theophile Abellard est l’un des leaders de la nouvelle génération de jeunes musiciens de jazz. Pianiste autodidacte et compositeur prolifique, il est né et a grandi à Montréal. À seulement 22 ans, Theo est déjà un artiste bien établi sur la scène jazz montréalaise. C’est un des membres du légendaire Kalmunity Vibe Collective et on le retrouve souvent au Dièse Onze. Il vient juste de terminer sa première année d'études à la Schulich School of Music de l'Université McGill dans le programme de performance jazz où il étudie notamment avec Marianne Trudel. Le jeune musicien enregistrera son premier EP à l’automne avec son nouveau projet.
 

Thania Veilleux Gómez

Étudiante de 24 ans en interprétation jazz à l'Université de Montréal, Thania Veilleux Gómez a commencé la musique à 20 ans. Elle a toujours aimé s'exprimer en chantant et écrit des poèmes depuis très jeune, et a fait le choix de changer de carrière après la rencontre avec une professeure de chant au Cégep du Vieux-Montréal. Depuis, Thania compose et fait appel à l'improvisation spontanée pour trouver ses inspirations. 
 

Jacob Do

Jacob Do est un joueur de saxophone présent sur la scène de jazz canadienne qui a reçu sa formation musicale à Edmonton. Jacob est installé à Montréal depuis 2017 et vient de terminer sa deuxième année de Jazz Performance à l’Université McGill, avec Rémi Bolduc. Cette année, il a joué comme ténor dans le premier grand groupe musical de McGill, Jazz Orchestra, mené par Christine Jensen. Jacob a joué dans de multiples salles, entre Montréal et Edmonton, puis pour la première fois cette année dans un orchestre au Yardbird Suite, accompagné de son quartet. Il a également partagé la scène avec de nombreux jazzmen Canadiens comme Kevin Dean, Jens Lindemann et feu Tommy Banks, pour ne citer qu’eux. 

Publicité