Les choix de nos programmateurs

 

Les 15 concerts à ne pas manquer cette année au Festival

 

Pas facile de choisir parmi 150 concerts ! Nos programmateurs vous livrent leurs coups de coeur. Voici les concerts à ne pas manquer cette année au Festival selon...

Gabrielle Rémillard :

Rodrigo Amarante : Cette figure de proue de la chanson brésilienne applique à merveille le principe less is more. Un folk mélancolique tout en douceur et en langueur qui a bien plus à offrir que la chanson thème de la série Narcos (quoique fort jolie).

Siv Jakobsen  : Une révélation ! Cette fille est tout simplement magique et ce n’est pas pour rien que le web s’emballe ! En solo, la belle Norvégienne nous transporte dans les méandres de ses secrets, en nous berçant de sa voix qui rappelle Ane Brun. C’est délicat, intime et fichtrement vrai. S’il y a une découverte folk à faire au Festival cette année, c’est elle.

Blick Bassy, Hommage à Skip James : Ce Camerounais de la prestigieuse étiquette No Format! nous offre les chansons de son dernier album Akö, teintées du style du géant du Delta Blues, Skip James. Une œuvre extrêmement touchante, qui transcende les genres et les époques.

LA LA LAND IN CONCERT : Le vinyle que j’écoute la plus en ce moment, question de me replonger dans ce film qui m’a totalement enchantée. La trame sonore composée par le jeune Justin Hurwitz est tout simplement magnifique et mérite grandement les honneurs remportés. En version symphonique avec l’Orchestre Métropolitain en plus de la projection du film en simultané, on peut s’attendre à une expérience aussi grandiose que romantique.  

KROY | Geoffroy : Il y a un beau buzz autour de ces deux artistes dont j’aime beaucoup les univers : l’un plutôt sombre et contrasté, l’autre plus sensuel, qui fait rêver à des plages ensoleillées. Ils sont la preuve que notre scène électro-pop est en pleine santé et n’a rien à envier à personne.

Maurin Auxéméry

Jacob Collier : À 23 ans seulement, le prodige britannique Jacob Collier a déjà fait les premières parties de Hancock et Corea, intégré l’écurie du grand Quincy Jones et gagné deux Grammy. un spectacle unique où la technologie sert sa grande virtuosité!

UK Marathon, Gwilym Simock, Phronesis Binker & Moses et Portico Quartet : Un événement spécial réunissant le meilleur d’une scène jazz anglaise actuelle en pleine ébullition !

Charlotte Day Wilson : En première partie de Feist, la pop / R&B langoureuse de cette chanteuse torontoise.

Shabaka & The Ancestors : Après être venu avec The Comet is Coming l’an dernier, Shabaka et les « ancêtres » nous arrivent avec The Wisdom of Elders, un album qu’ils décrivent comme afrofuturiste.

Colin Stetson : En programme double avec Tigren Hamasyan, ce saxophoniste américain ouvre un la soirée avec un son néo-classique le plus rock qui soit. Ses prestations live d’une intensité transcendante n’ont qu’une seule réputation : nous jeter par terre.

Frédéric Lamoureux

BROS : Avec BROS, leur nouveau projet, les frères Currie des Sheepdogs expriment leur amour de la pop accrocheuse, du vieux funk style Sly & The Family Stone et de la tropicália brésilienne. Joyeux, groovy et contagieux !

Tony Allen, Hommage à Art Blakey : Ex-batteur attitré de Fela Kuti, Tony Allen possède un style particulier qui lui vient autant de ses sources africaines que des boppers rythmiciens. Une chance unique de voir le batteur co-inventeur de l’afrobeat rendre hommage à l’un des batteurs les plus emblématiques du hard bop.

Matt Holubowski : Entouré de 4 musiciens d’exception, Matt Holubowski nous présente un spectacle à son image : tantôt délicat et introspectif, tantôt fougueux, toujours vrai.

The O’ Jays | The Four Tops : Un pur programme old-school sous le signe de la nostalgie soul funk des années 70 !

Buddy Guy | Steve Hill et Matt Andersen duo | Charlie Musselwhite : Programme triple pour une triple dose de blues : un événement unique où se succéderont sur scène quatre des plus grands noms du blues !

 

 

Publicité
;