Le Festival

Consacré par les Guinness World Records comme le plus grand festival de jazz de la planète, le Festival International de Jazz de Montréal est, depuis près de 40 ans, synonyme de passion musicale. La métropole francophone d’Amérique devient chaque année, pendant une dizaine de jours, le lieu de rendez-vous des amateurs de toutes les musiques liées au jazz. Le tout sur un site unique au monde, ouvert de midi à minuit et conçu pour répondre à tous les besoins des festivaliers, au beau milieu d’un centre-ville fermé à la circulation automobile. Bref, pendant ces semaines magiques, c’est à Montréal que bat le cœur de la planète jazz !

Le Festival International de Jazz de Montréal a été fondé en 1979 par Alain Simard en association avec André Ménard, Denyse McCann et Alain de Grosbois, dans le but de faire découvrir au grand public les meilleurs musiciens de la planète. Organisme à but non-lucratif depuis 1981, son mandat est de populariser le jazz et ses musiques cousines grâce à son volet de spectacles extérieurs gratuits et sa large diffusion, en plus d'être une attraction touristique majeure pour Montréal et un tremplin pour ses musiciens.

Chaque année, le Festival c’est...

  • Plus de 2 millions de visites
  • 600 concerts
  • 400 activités et animations
  • 3000 musiciens de 30 pays
  • 130 artistes d’animation en continu
  • 250 000 touristes
  • 300 journalistes accrédités
  • 20 scènes
  • 10 prix
  • Un site d’une superficie de 760 000 pi2/70 060 m2
  • Plus de 60 000 litres de bière
  • Plus de 2500 kilos de frites
  • 977 employés temporaires embauchés, dont 832 pour le site extérieur
  • Plus de 100 capsules vidéo consultées 344 000 fois

Le Festival en 10 dates clés

Été 1980 : La première édition du Festival réunit une centaine d’artistes dont Chick Corea, Gary Burton, Vic Vogel et Ray Charles à l’Île-Sainte-Hélène, attirant quelque 12 000 festivaliers.

1982 : Devenu une corporation autonome sans but lucratif, le Festival déménage sur la rue Saint-Denis.

1986 : Tout en franchissant la barre des 1000 musiciens au répertoire, le Festival lance son premier grand événement gratuit, formule qui deviendra une signature de l’événement.

1988 : Le Festival établit définitivement son site officiel autour de la Place des Arts.

1989 : À son 10e anniversaire, le Festival atteint le million de visiteurs.

1991 : Le site du Festival continue de s’étendre, intégrant pour la 1re fois l’axe du boul. De Maisonneuve.

1996 : La Galerie du Festival voit le jour, avec des œuvres de Miles Davis, Tony Bennett et Yves Archambault.

2001 : Le Festival lance une nouvelle série de musique présentée à longueur d’année : Jazz à l’année.

2004 : Avec 2 millions de visites, le Festival fête ses 25 ans en grand et entre dans le Guinness World Records comme plus grand festival de jazz au monde.

2009 : La place des Festivals, nouvel épicentre de l’événement, est inaugurée.

Dates des éditions futures du Festival

  • 39e édition : 28 juin au 7 juillet 2018
  • 40e édition : 27 juin au 6 juillet 2019
  • 41e édition : 25 juin au 4 juillet 2020

Les dirigeants du Festival

  • Jacques-André Dupont

    Président-directeur général

    Après avoir étudié en communications à l’Université Laval et à l’Université Concordia, Jacques-André Dupont a joint L’Équipe Spectra en 1988 à titre de directeur de la publicité. Considéré par plusieurs comme une sommité en marketing, en commandite ainsi qu’en développement de projets culturels d’envergure, il est nommé en 1992 vice-président associé, Marketing et développement des affaires. Il a soutenu au fil des ans le développement musical de la relève québécoise grâce, entre autres, à la création du Camp de blues et la mise en place de séries de concerts consacrées aux étudiants du niveau secondaire, collégial et universitaire. Il est aussi responsable de plusieurs projets de développement durable du groupe. En décembre 2015, il est devenu président-directeur général de L’Équipe Spectra et des festivals dont elle a la maîtrise d’œuvre.

  • Alain Simard

    Président du conseil et cofondateur

    Un des pionniers et leaders de l’industrie musicale québécoise, Alain Simard œuvre dans le milieu culturel québécois depuis 50 ans. Membre fondateur de l’ADISQ, il a lancé en 1977 avec André Ménard Spectra Scène, noyau à partir duquel allait se construire, au fil des ans, L’Équipe Spectra. Depuis, il est reconnu internationalement pour avoir été le concepteur et président fondateur du Festival International de Jazz de Montréal, des FrancoFolies de Montréal et du festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE. Il a également cofondé la maison de disques Audiogram en 1985, fait l’acquisition du Spectrum et du Métropolis, lancé en 2003 la première Nuit blanche en Amérique du Nord et participé activement à la conception et à l’aménagement du Quartier des spectacles de Montréal. En 2016, il a été intronisé au Canadian Music Industry Hall of Fame.

  • André Ménard

    Cofondateur et vice-président, L’Équipe Spectra, Festival International de Jazz de Montréal

    André Ménard compte parmi les figures les plus influentes du milieu artistique québécois et a fortement contribué à façonner la vie culturelle montréalaise. Actif dans le milieu de la production de spectacles depuis 1975, il s’est associé il y a près de 40 ans à Alain Simard pour fonder L’Équipe Spectra, dont il est aujourd’hui encore vice-président. Il est également cofondateur du Festival International de Jazz de Montréal et membre du Conseil d’administration du partenariat du Quartier des spectacles depuis sa création en 2003. Poussé par sa curiosité culturelle insatiable, André Ménard se déplace dans plus de 300 événements artistiques chaque année dans le monde entier. En 2016, il a été intronisé au Canadian Music Industry Hall of Fame.

  • Laurent Saulnier

    Vice-président Programmation

    Journaliste spécialisé en musique de 1982 à 1999, Laurent Saulnier a collaboré à de nombreux journaux et magazines (Elle Québec, Clin d’œil, Chansons). On l’a retrouvé chef de la section musique du journal Voir de 1991 à 1999, en plus de collaborer à plusieurs émissions de radio et de télévision (de Christiane Charrette à La Ruée vers l’art en passant par Cadillac rose et Beau et Chaud). De plus, de 1997 au printemps 2000, il a coanimé le magazine Les Francs-Tireurs à Télé-Québec. À l’emploi du Festival International de Jazz de Montréal, des FrancoFolies de Montréal et de MONTRÉAL EN LUMIÈRE depuis l’automne 1999, il est maintenant le vice-président Programmation de ces événements. Mélomane insatiable, il a vu plus de 20 000 concerts dans sa vie.

Publicité
;