Le reggae

Le reggae

Le reggae émerge en Jamaïque vers 1968. Fruit d'un riche métissage musical, le genre est intrinsèquement lié à l'identité de son pays d'origine, où la musique tient une place centrale dans la vie de tous les jours. Depuis qu'il s'est fait une niche sur la scène internationale, grâce au charismatique Bob Marley, le reggae continue de briller grâce à des noms tels que Burning Spear ou Alpha Blondy.

Le reggae

Le reggae trouve ses origines dans le patrimoine musical de l'Afrique et des Caraïbes, ainsi que dans la musique noire américaine. Ses ancêtres directs sont le ska et le rocksteady, deux genres cousins typiquement jamaïcains.

Le ska fait son apparition au début des années 1960. Dominé par les cuivres, ce style instrumental mélange le mento, genre folklorique traditionnel, avec le boogie-woogie, le jazz et le blues. Plus lent, le rocksteady s'impose brièvement, de 1966 à 1968, en préconisant les voix et en valorisant la basse. Parmi les représentants de ce courant, on retrouve les Paragons de John Holt et les Wailers de Bob Marley.

Toots & The Maytals Du ska, au rocksteady, au reggae, il n'y a pour ainsi dire qu'un pas à franchir. C'est chose faite en 1968. Le genre émergent conserve le jeu à contretemps de la guitare et l'accentuation du troisième temps de la mesure 4/4 du rocksteady. La place de choix accordée à la basse et à la batterie renvoie au R&B, au jazz et à la soul américaine. Les premiers porte-étendards s'appellent Desmond Dekker, Jimmy Cliff et Toots & The Maytals qui, en signant la chanson Do The Reggay cette année-là, peut revendiquer la paternité du terme.

Autour de 1972, avec l'avènement du rythme one drop, caractéristique du style de Bob Marley, le tempo ralentit. La batterie, la basse et les cuivres conservent leur statut. On assiste alors à la cristallisation d'une forme de reggae qui deviendra en quelque sort la norme. Au même moment, avec l'entrée en scène d'artistes rasta tels que Gregory Isaacs, les Abyssinians ou Burning Spear, le genre prend un tour spirituel.

Le phénomène Marley

En 1973, Bob Marley entame une carrière solo et connaît, en 1975, un succès planétaire avec une version live de No Woman No Cry. Il deviendra bientôt la figure emblématique et l'ambassadeur mondial du reggae. Dans la foulée, le batteur Sly Dunbar et les bassistes Lloyd Parks et Robbie Shakespeare créent un reggae plus rapide, baptisé rockers. Signé Marley, le morceau Punky Reggae Party en est un exemple patent.

En 1977, le même Marley s'installe à Londres et le public blanc s'ouvre comme jamais à la musique jamaïcaine. Certains groupes associés au mouvement punk, comme The Clash, qui fait appel au génial producteur Lee « Scratch » Perry, et The Police, qui joue la carte reggae sur des tubes comme Roxanne, font le pont entre les deux cultures.

Au début des années 1980, la violence explose en Jamaïque, déclenchée par l'essor du trafic de cocaïne. Le climat social volatil a une influence directe sur les thèmes mis en musique. Les questions spirituelles sont évacuées, les allusions au sexe, à la drogue et aux armes à feu se multiplient.

L'année 1981 est marquée par le décès de Marley, emporté par le cancer à 36 ans. De nouveaux talents voient le jour, comme Sugar Minott ou Half Pint, mais l'industrie est à la peine et le financement se fait rare.

Du reggae en boîte

Alpha Blondy En 1984, le producteur King Jammy accouche d'un nouveau son qui a une incidence profonde sur l'industrie: le digital reggae, ou raggamuffin. Grâce aux boîtes à rythme et aux séquenceurs, il est possible d'enregistrer pour une fraction du coût habituel.

Au cours de la même décennie, l'Ivoirien Alpha Blondy et le Sud-Africain Lucky Dube résonnent sur tout le continent africain, tandis que le reggae continue de s'internationaliser grâce à des artistes britanniques tels que UB40.

Au milieu des années 1990, alors que les pistes de danse sont envahies par des musiques qui découlent de l'influence jamaïcaine (rap, hip-hop), on assiste au retour des thèmes rasta, notamment avec le populaire Buju Banton, dont la conversion soudaine donne sa couleur au disque ‘Til Shiloh (1995). L'année suivante, le groupe américain The Fugees remporte un succès considérable en reprenant No Woman No Cry avec Ziggy Marley, fils de Bob.

Burning Spear Dans les années 2000, le taux élevé de popularité dont jouit Burning Spear démontre que le style traditionnel du reggae conserve ses adeptes. On remarque également que la Jamaïque s'ouvre de plus en plus aux influences extérieures. Le groupe allemand Seeed collabore par exemple avec le Jamaïcain Elephant Man pour la chanson Shake Baby Shake. L'artiste reggae italien Alborosie va même jusqu'à s'installer sur l'île ! Richie Spice et Damian Marley, à qui l'on doit respectivement les albums Spice in Your Life et Welcome to Jamrock comptent parmi les noms de l'heure.

De son côté, le dancehall jamaïcain continue d'évoluer à un rythme effréné, obéissant à un cycle de création quotidien. Les artistes en vue sont Vibz Kartel, Mavado ou encore Cham, qui a lancé l'opus Ghetto Story en 2006.

Du reggae au Festival de Jazz

Stranger Cole Plusieurs grands noms du reggae ont foulé les planches du Festival International de Jazz de Montréal. Les amoureux du genre ont été particulièrement gâtés lors du 30e anniversaire, qui a vu défiler les Alpha Blondy, Burning Spear et Toots & The Maytals, lauréat du Prix Antonio-Carlos-Jobim.

L'année 2009 a également été marquée par le grand événement Rocksteady: The Roots of Reggae, qui a réuni une brochette de stars incluant Ken Boothe, Stranger Cole, Hopeton Lewis, Leroy Sibbles et The Tamlins, ainsi que Marcia Griffiths et Judy Mowatt, qui ont notamment été choristes pour Marley.

Notons également la présence du groupe australien Blue King Brown, qui dissémine un reggae engagé, et celle de la formation Stomp All-Stars, qui réunit des musiciens très actifs de la scène reggae, ska et punk montréalaise.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :