Accueil > Artistes > Smokey Robinson

Smokey Robinson

1940 -

Origine : États-Unis

Instrument principal : Voix

Genre : R&B/Soul/Funk

Le chanteur et compositeur Smokey Robinson se fait connaître au début des années 1960 avec le groupe The Miracles. Pilier de la maison Motown, il signe plusieurs titres de R&B qui passeront à l'histoire, parmi lesquels I Second That Emotion et The Tears of a Clown. En 1972, Robinson entame une carrière solo qui connaît son apogée trois ans plus tard, avec A Quiet Storm. Intronisé au Temple de la renommée du rock'n'roll en 1988, l'artiste reçoit un Grammy pour l'ensemble de son oeuvre en 1999. Toujours actif, il lance Time Flies When You're Having Fun en 2009. L'année suivante, Robinson se voit remettre le Prix Spirit au Festival International de Jazz de Montréal.

SMOKEY ROBINSON EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Le chanteur et compositeur Smokey Robinson se fait connaître au début des années 1960 avec le groupe The Miracles. Pilier de la maison Motown, il signe plusieurs titres de R&B qui passeront à l'histoire, parmi lesquels I Second That Emotion et The Tears of a Clown. En 1972, Robinson entame une carrière solo qui connaît son apogée trois ans plus tard, avec A Quiet Storm. Intronisé au Temple de la renommée du rock'n'roll en 1988, l'artiste reçoit un Grammy pour l'ensemble de son oeuvre en 1999. Toujours actif, il lance Time Flies When You're Having Fun en 2009. L'année suivante, Robinson se voit remettre le Prix Spirit au Festival International de Jazz de Montréal.

Miracles à MotownSmokey Robinson

William Robinson voit le jour à Detroit le 19 février 1940. À 14 ans, il fonde les Matadors avec ses camarades de classe Ron White, Warren « Pete » Moore, Bobby Rogers et Emerson Rogers - ce dernier est bientôt remplacé par sa soeur, Claudette, qui deviendra l'épouse de Robinson en 1964.

Rebaptisé The Miracles, le groupe lance son premier 45-tours, Got a Job, en 1958 sans grand succès. C'est la chanson Shop Around, parue deux plus tard, qui lance le groupe - et l'étiquette Motown - pour de bon.

Bien qu'il lui arrive de signer des titres au tempo rapide - Mickey's Monkey, Going to a Go-Go, I Gotta Dance to Keep from Crying... -, Robinson se distinguera principalement par ses ballades langoureuses. En attestent You've Really Got a Hold on Me, qui atteint la deuxième place des palmarès en 1962 avant d'être reprise par les Beatles l'année suivante, ainsi que The Tracks of My Tears, Ooo Baby Baby et I Second That Emotion, trois des singles les plus populaires des Miracles. La formation en placera pas moins de 25 dans le top-40 pendant les années 1960, quoique une seule de ses pièces, The Tears of a Clown, parviendra à se hisser jusqu'à la première place, en 1970.

Compositeur prolifique, Robinson met également sa plume au service de plusieurs autres artistes endisquant chez Motown. Il offre ainsi My Guy à Mary Wells, My Girl aux Temptations et The Hunter Gets Captured by the Game aux Marvelettes et Ain't That Peculiar à Marvin Gaye.

Son immense talent est rapidement reconnu par le fondateur de Motown, Berry Gordy Jr., qui nomme Robinson vice-président de son entreprise dès 1961. Bob Dylan lui-même qualifiera l'artiste de « plus grand poète américain vivant ».

Smokey tout seul

En 1972, Smokey Robinson quitte les Miracles pour entreprendre une carrière solo. Son premier effort, Smokey (1973), est une oeuvre transitoire qui annonce la couleur des disques à suivre. Avec Pure Smokey (1974), le chanteur et compositeur se pose en chanteur de ballades sensuelles. Le Smokey nouveau, pourvoyeur d'une soul suave et sexy, arrive à maturité sur A Quiet Storm (1975), considéré comme son meilleur album de la décennie. Paru quatre ans plus tard, Where There's Smoke... contient la pièce Cruisin', son 45-tours le plus populaire depuis The Tears of a Clown.

S'il continue à endisquer à intervalles réguliers, Smokey Robinson voit ses fortunes commerciales décliner progressivement durant les années 1980. L'artiste réussit néanmoins à placer, de temps à autre, une composition dans les palmarès - comme Just to See Her, extraite de One Heartbeat (1987). Il sera intronisé au Temple de la renommée du rock'n'roll en 1988.

Pas de fumée sans Smokey

Plutôt discret pendant les années 1990, Smokey Robinson reprend le collier au début du nouveau millénaire. Food For the Spirit (2004), disque de gospel contemporain, est suivi de Timeless Love (2006), constitué de standards populaires et jazz. Time Flies When You're Having Fun (2009) propose un programme majoritairement constitué de titres originaux arrangés à l'ancienne et, comme le matériel de Timeless Love, enregistrés live avec ses musiciens de studio. En 2010, le légendaire chanteur effectue sa première visite au Festival International de Jazz de Montréal. Il se voit décerner le Prix Spirit.
Smokey Robinson

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo