Accueil > Artistes > Toots & The Maytals
Toots & The Maytals

Toots & The Maytals

Origine : Jamaïque

Genre : Reggae

Ce groupe jamaïcain est l'un des plus importants de l'histoire du reggae. Par le truchement d'un de ses premiers enregistrements, Do the Reggay, il lui est permis de revendiquer la paternité même du terme. Composés de Frederick «Toots» Hibbert, Nathaniel «Jerry» Matthias et Henry «Raleigh» Gordon, les Maytals signeront de nombreux classiques tels que Monkey Man, 54-46 Was My Number et Pressure Drop pendant les années 1970. Leur style chaleureux et enivrant a ouvert le grand public aux richesses musicales de la Jamaïque.

TOOTS & THE MAYTALS EN LIGNE
Partager :
VOUS AIMEREZ AUSSI :

Ce groupe jamaïcain est l'un des plus importants de l'histoire du reggae. Par le truchement d'un de ses premiers enregistrements, Do the Reggay, il lui est permis de revendiquer la paternité même du terme. Composés de Frederick «Toots» Hibbert, Nathaniel «Jerry» Matthias et Henry «Raleigh» Gordon, les Maytals signeront de nombreux classiques tels que Monkey Man, 54-46 Was My Number et Pressure Drop pendant les années 1970. Leur style chaleureux et enivrant a ouvert le grand public aux richesses musicales de la Jamaïque.

Trois voix Toots & Maytal

Frederick «Toots» Hibbert naît à May Pen, dans la paroisse de Clarendon. Le plus jeune d'une famille de sept enfants, il grandit en chantant du gospel à l'église. En 1961, à l'âge de 16 ans, il déménage dans la capitale, Kingston, où il fait la connaissance de Nathaniel «Jerry» Matthias et de Henry «Raleigh» Gordon.

C'est en regroupant leurs talents sous le nom The Maytals que les trois chanteurs se font connaître au début des années 1960. Le trio travaille d'abord avec le producteur Coxsone Dodd, qui les aide à accoucher d'un premier album, Presenting the Maytals, avec l'aide du groupe The Skatalites.

À cette époque, les Maytals multiplient les chansons à succès. Leur taux de popularité à travers la Jamaïque monte en flèche. On peut également entendre le trio derrière le chanteur Desmond Dekker, pour lequel ils assurent les chœurs.

Après avoir mis un terme à leur partenariat avec Dodd, nos trois vocalistes passent par plusieurs studios, travaillant avec Prince Buster, puis Byron Lee. Après avoir donné dans le gospel et le ska, la formation s'essaie avec bonheur au rock steady, genre en vogue à partir de 1966. Encore une fois, le succès est au rendez-vous.

Pause prison

Malheureusement, la même année, Hibbert est arrêté pour possession de drogue. Il passera 18 mois derrière les barreaux. Pendant ce temps, ses deux comparses patientent. Aussitôt que Toots recouvre sa liberté, le trio entre en studio pour enregistrer la triomphante 54-46 Was My Number (numéro «matricule» de l'ex-détenu).

Les Maytals enchaînent avec Do the Reggay (1968), qui donne son nom au style émergent découlant du ska et du rock steady. En 1970, la pièce Monkey Man, tirée de l'album du même titre, se faufile dans le top-50 en Grande-Bretagne. Un de leurs tubes de l'époque, Pressure Drop, trouve une niche sur la bande sonore du film culte The Harder They Come (1972), mettant en vedette Jimmy Cliff.

La décennie se poursuit sur la même lancée. Les Maytals enregistrent notamment Funky Kingston (1973) et Reggae Got Soul (1976). À peu près à la même époque, en Grande-Bretagne, une nouvelle génération se pique d'intérêt pour le ska et le reggae. Deux jeunes groupes en vogue se frottent au matériel du trio. The Specials reprend Monkey Man et The Clash, Pressure Drop.

Nouveau départ

Les Maytals se séparent peu de temps après. Hibbert poursuit sa carrière en solo quelque temps avant de mettre sur pied une nouvelle mouture du trio. En 1990, Toots & The Maytals effectue sa première visite au Festival International de Jazz de Montréal.

Le reste de la décennie est ponctué de concerts et d'enregistrements. Un album de duos, True Love, voit le jour en 2004 sur étiquette V2. Toots y partage la vedette avec entre autres Willie Nelson, Eric Clapton, Jeff Beck et Ben Harper.

En 2009, Toots descend au Festival pour une deuxième fois. Il participe au spectacle Reggae Summit avec Burning Spear et se voit décerner le Prix Antonio-Carlos-Jobim.

Toots & The Maytal

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo