Accueil > Artistes > Dizzy Gillespie
Dizzy Gillespie

Dizzy Gillespie

1917 - 1993

Origine : États-Unis

Instrument principal : Trompette

Genre : Jazz

Ses bajoues d'écureuil gourmand et sa trompette au pavillon plié vers le haut ont fait de Dizzy Gillespie une figure instantanément reconnaissable. L'un des plus influents et plus célèbres souffleurs de l'histoire, le musicien s'est également distingué comme chef d'orchestre, compositeur, arrangeur et scatteur. Au début des années 1940, il joue un rôle capital dans l'avènement du be-bop, qui fait basculer le jazz dans la modernité.

DIZZY GILLESPIE EN LIGNE
Partager :

Ses bajoues d'écureuil gourmand et sa trompette au pavillon plié vers le haut ont fait de Dizzy Gillespie une figure instantanément reconnaissable. L'un des plus influents et plus célèbres souffleurs de l'histoire, le musicien s'est également distingué comme chef d'orchestre, compositeur, arrangeur et scatteur. Au début des années 1940, il joue un rôle capital dans l'avènement du be-bop, qui fait basculer le jazz dans la modernité.

Premier souffleDizzy Gillespie

Benjamin d'une famille de neuf enfants, John Birks Gillespie voit le jour dans le petit village de Cheraw, en Caroline du Sud, en 1917. Son père, John, travaille comme briqueteur, mais il est aussi pianiste et chef d'orchestre, et garde les instruments de sa formation à la maison. Le petit John s'essaye d'abord au trombone, mais préférera la trompette.

À 18 ans, après avoir étudié deux ans la musique au Laurinburg Institute, Gillespie suit sa famille à Philadelphie et commence bientôt à jouer avec le groupe de Frankie Fairfax. Ses pitreries sur scène lui valent le surnom de «Dizzy» (foufou). En 1937, il part à New York et se greffe à l'orchestre de Teddy Hill, au sein duquel il remplace son idole Roy Eldridge. Pendant sa courte association avec Hill, le trompettiste aura le temps de participer à son premier enregistrement et d'effectuer une tournée en Europe. La même année, il fait la rencontre de sa future épouse, Lorraine, alors danseuse à l'Apollo Theater.

Au début des années 1940, le musicien se produit aux côtés d'une impressionnante brochette de musiciens, d'Ella Fitzgerald à Duke Ellington en passant par Coleman Hawkins, Benny Carter et Earl Hines.

En 1942, chez ce même Hines, il fait la rencontre de Charlie Parker, Sarah Vaughan et Billy Eckstine. C'est à cette époque qu'il signe sa plus célèbre composition, A Night in Tunisia. En 1944, il suit Eckstine, qui met sur pied un tout nouveau big band. Parker et Vaughan participent également à l'aventure.

Big bang, be-bopDizzy Gillespie

La carrière de Gillespie décolle pour de bon en 1945. Avec Parker, il enregistre des pièces comme Groovin' High, I Can't Get Started, Hot House, Shaw Nuff et Salt Peanuts, qui annoncent les harmonies complexes et les audaces rythmiques du be-bop. À la même époque, les deux compères se produisent à Los Angeles, où ils ont dégoté un long engagement. Pour l'heure, leur proposition musicale frénétique est loin de faire l'unanimité au sein du public.

En 1946, Gillespie assemble un big band qui durera quatre ans. On y voit notamment défiler Thelonious Monk et un jeune John Coltrane. Le trompettiste fait également appel au multi-instrumentaliste cubain Chano Pozo pour donner une couleur afro-cubaine à des pièces comme Manteca et Tin Tin Deo.

Durant les années 1950, Gillespie a l'occasion de retravailler sur disque avec les Parker, Monk et Rollins. Il se joint par ailleurs au Jazz at the Philharmonic de Norman Granz et, en 1956, à la demande du Département d'État américain, forme un big band qu'il mènera en tournée à l'étranger. En sa qualité d'ambassadeur du jazz, le musicien visite le Moyen-Orient, l'Europe et l'Amérique du Sud. L'expérience prend fin en 1958.

Les nations unies du jazz

L'infatigable souffleur rend sa première visite au Festival International de Jazz de Montréal en 1981. Il revient cinq ans plus tard pour tenir le haut de l'affiche du concert de clôture. Gillespie rend sa troisième et ultime visite au Festival en 1988. Il préside alors l'United Nation Orchestra, un big band comptant 10 musiciens chevronnés.

À la fin des années 1980 et au début des années 1990, le prolifique musicien se voit décerner quantité d'honneurs et de distinctions. Il reçoit notamment un Grammy Lifetime Achievement pour l'ensemble de son œuvre en plus d'être nommé commandeur dans l'Ordre des arts et des lettres par le gouvernement français.

En novembre 1992, un concert visant à souligner les 75 ans du musicien a lieu à Carnegie Hall. Affaibli par une cancer du pancréas, Gillespie ne peut y assister. Il s'éteint deux mois plus tard à Englewood, au New Jersey.

Dizzy Gillespie

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo