Accueil > Artistes > Vic Vogel

Vic Vogel

1935 -

Origine : Québec, Canada

Instrument principal : Piano

Genres : Big Band, Jazz

Incontournable de la scène jazz québécoise, ce pianiste et compositeur montréalais s'est imposé dans les années 1960 grâce à son style haut en couleur. Accompagnateur en demande, il épaule plusieurs vedettes tant en Europe qu'aux États-Unis. Il participe à une grande quanti­té de concerts de jazz pour la radio de Radio-Canada et en­suite pour la télévision, en tant que chef d'orchestre et arran­geur. On lui doit par ailleurs d'avoir fait revivre la tradition du big band dans la Belle Province. Il a participé aux 30 premières éditions du Festival International de Jazz de Montréal.

VIC VOGEL EN LIGNE
Partager :

Incontournable de la scène jazz québécoise, ce pianiste et compositeur montréalais s'est imposé dans les années 1960 grâce à son style haut en couleur. Accompagnateur en demande, il épaule plusieurs vedettes tant en Europe qu'aux États-Unis. Il participe à une grande quanti­té de concerts de jazz pour la radio de Radio-Canada et en­suite pour la télévision, en tant que chef d'orchestre et arran­geur. On lui doit par ailleurs d'avoir fait revivre la tradition du big band dans la Belle Province. Il a participé aux 30 premières éditions du Festival International de Jazz de Montréal.

Victor Stefan Vogel naît à Montréal le 3 août 1935 de parents hongrois. Enfant, il touche le piano installé dans la maison familiale. Il apprend la théorie et l'analyse avec Michel Hirvy au milieu des années 1950. Il appert que le jeune homme a enrichi sa formation musicale, en arrangement notamment, de manière autodidacte.

Un homme occupé

De 1951 à 1965, Vic Vogel joue dans plusieurs ensembles instrumentaux de cabarets et d'hôtels de Mont­réal. En 1961, il effectue une tournée comme pianiste-ac­compagnateur du Double-Six de Paris. Il se produit souvent au sein de l'or­chestre de Lee Gagnon et diri­ge un ensemble de musi­ciens de jazz du Québec lors d'une tournée européenne.

Le pianiste participe à une grande quanti­té de concerts de jazz pour la radio de Radio-Canada et en­suite pour la télévision, en tant que chef d'orchestre et arran­geur. À Terre des Hommes, il dirige un orchestre de 60 musiciens qui accompagne Paul Anka, Annie Cordy, Jerry Lewis et Ann Margret.

À partir de 1973, il dirige chaque été les orchestres radiophoniques européens qui lui comman­dent des pièces originales. Il écrit aussi des musiques pour Tony Bennett, Eartha Kitt et Andy Williams, en plus de s'occuper des orchestrations des musiques d'ouverture des Jeux olympiques de Montréal en 1976. À compter de 1979, son Big Band, créé en 1968, donne un nombre impressio­nnant de concerts et accom­pagne des artistes aussi diffé­rents que Woody Shaw et le groupe Offenbach.

Les célèbres rockeurs québécois et la bande de Vogel uniront également leurs talents en studio pour enregistrer un album, En fusion, qui reçoit le Félix du disque rock de l'année en 1980. Les deux formations se retrouvent sur scène le temps de quelques concerts en 2005.

Pilier du Festival

Vic Vogel est de la toute première édition du Festival International de Jazz de Montréal, en 1980, dont il assure le spectacle de clôture avec son Big Band, formation de 17 musiciens. Il interprète alors un mélange de ses propres compositions et de grands classiques du jazz.

Il revient l'année suivante, et la suivante, et la suivante... en fait, Vic Vogel revendique plus d'une trentaine de prestations au Festival. Certaines éditions sont, pour le principal intéressé comme pour le public, plus marquantes.

En 1986, Vogel et ses musiciens accompagnent le grand Dizzy Gillespie lors du spectacle de clôture. Deux ans plus tard, le musicien célèbre le vingtième an­niversaire de son Big Band. En 1989, pour son concert dans la série Piano plus, il fait monter sur scène Dave Turner et Yannick Rieu, deux saxophonistes montréalais aux styles très différents, avec lesquels il se produit en trio. En 1992, il reçoit le Prix Oscar-Peterson des mains d'Oliver Jones.

Joyeux anniversaires

L'infatigable chef d'orchestre fête son soixantième anniversaire en 1995. Pour l'occasion, il nous fait partager sa passion pour la musique cubaine. En 1999, Vogel souligne cette fois ses 50 années de métier en participant, aux côtés de Karen Young, Jeri Brown et Ranee Lee, à l'hommage rendu à la célèbre Ella Fitzgerald. En 2001, son Big Band reçoit la visite du grand trompettiste Freddie Hubbard. Nouvelle rencontre au sommet.

En 2005, Vic Vogel est choisi par l'Union européenne de radiodiffusion (UER) pour diriger l'European Jazz Orchestra, qui regroupe de jeunes musiciens provenant d'un peu partout en Europe. La prestation de l'orchestre livrée à Gatineau, en mai, est enregistrée et donne naissance au disque Hommage à Oscar Peterson, ainsi qu'à un documentaire tourné pour la télévision. L'année suivante, le pianiste enregistre, seul avec son instrument, le contenu du disque Je joue mon piano, qui sort accompagné d'un DVD.

À l'automne 2007, Vic Vogel se charge de l'ouverture du Festival des musiques sacrées de Québec, événement pour lequel il puise, entre autres sources, au Concert Of Sacred Music déjà donné par Duke Ellington en 1966.

En 2008, dans le cadre du Festival, il transpose à la scène le concept d'un album réalisé, l'année précédente, avec les saxos de son Jazz Big Band : Jean Fréchette, Dave Turner, Alexandre Côté, Al McLean et André Leroux. Il est revenu chaque année depuis.

Vous voulez nous faire part de vos commentaires sur cette fiche ou nous signaler une erreur ?
Écrivez-nous à l'adresse webmestre_jazz@equipespectra.ca.

Index d'artistes

Nom de l'artiste ou du groupe

Afficher les artistes de l'année :

Afficher les artistes du genre musical :


Afficher les artistes
dont l'instrument musical est :

Recherche d'artistes par pays ou province :

Lien vers cette vidéo